<body>

27 juin 2007

Vente cataloguée du 22 juin 2007

Paris, Hôtel Drouot
Vente du 22 juin 2007

Catalogue PDF téléchargeable ici

Résultats de cette vente


Note : de nombreux lots hors catalogue figuraient également dans cette vente.

N° 155 Cartel Louis XV en bronze doré

Cartel en bronze ciselé et doré, de forme mouvementée, rythmé d'agrafes, de feuillage, de fleurs et orné d'un dragon ailé. Cadran d'émail de Bocquet Sr de Déhné à Paris et mécanisme à spiral rapportés.
Époque Louis XV.
H. 49 cm - l. 27 cm

Adjugé : 4 500 €

N° 221 Mobilier Empire de Bellangé

N° 221
MOBILIER DE SALON
en bois richement sculpté et doré, comprenant un canapé, troisn°N chaises et un tabouret de pied. Modèle à dossier plat, à décor de rinceaux, culots feuillagés et rosaces, les supports d'accotoirs du canapé en colonnette détachée- à mascaron et rosace de laiton - les pieds de la façade fuselés.
Estampillé P. BELLANGÉ.
Époque Empire.
Redoré, écaillures.
Canapé : H. 103 cm - L. 153 cm
Chaises : H. 92 cm - l. 52,5 cm
Tabouret : H. 18,5 cm - L. 48 cm

Réf. : un mobilier identique, également estampillé de Pierre Bellangé, comprenant un canapé et trois chaises, vendu chez Mes Beaussant-Lefèvre le 15 avril 2005 sous le numéro 334, portait une marque manuscrite, probablement : La Malmaison. Biographie : Pierre-Antoine Bellangé (1758-1827), reçu maître en 1788, fournisseur attitré de Napoléon Ier, puis de Charles X.

Adjugé : 13 000 €





26 juin 2007

N° 168 - Marbre de GORY

N° 168
GORY, Affortunato (1895-1925)
Deux enfants lisant une lettre
Groupe en marbre blanc de Carrare.
Signé et situé Paris au dos.
H. 66,5 cm - l. 35 cm

Adjugé : 12 000 €


04 juin 2007

Résultats de la vente cataloguée du 22 juin 2007


Cliquez sur la liste pour l'agrandir



Vente cataloguée du 8 juin 2007

Paris, Hôtel Drouot, salles 5 et 6
Vente du 8 juin 2007



(c) 2007 - cliquez sur les images pour les agrandir

(c) 2007

Paire de trompe l’oeil en bois de résineux peint, figurant un couple d’enfants, la fillette coiffée à la Fontanges et gantée, un pli de son habit chargé de fleurs, le jeune garçon en perruque et justaucorps, un chapeau sous le bras.
Angleterre, vers 1690-1710.
Petits accidents et manques, couche picturale en bon état.
H. 108,5 cm et H. 98 cm
Socles postérieurs.

Adjugés 13 000 €
(soit 15 642,90 € avec les frais de vente)


Ces trompe l’oeil (dénommés en Angleterre dummy boards, chimney boards ou silent companions) sont apparus au début du XVIIe siècle. Très peu de documents de l’époque nous sont parvenus à leur sujet, à part quelques anecdotes soulignant les effets de surprise et de quiproquo qu’ils purent créer. La première représentation ne date que de 1674, sur le frontispice du Compleat Gamester. L’usage de ces trompe l’oeil n’est pas clairement défini. Au fil du temps, il sont devenus des objets décoratifs et, lorsqu’ils étaient de petite taille, ils ont essentiellement servi à masquer l’âtre des cheminées pendant la belle saison.

Nos trompe l’oeil étaient posés à même le sol et maintenus par deux petites équerres dont on aperçoit les traces de fixation au dos. Le rebord est biseauté pour parfaire l’illusion. L’un porte une grande marque peinte « B ».

Le Victoria & Albert Museum de Londres en conserve quelques exemplaires. Une paire apparentée est reproduite p. 20 dans l’opuscule de Clare Graham, Dummy boards and chimney boards, 1988. Une autre, très proche, est conservée à Lamport Hall (Northamptonshire), et reproduite dans l’ouvrage en préparation de Susanne Newstead, This Quiet Life.